Aller au contenu

Tension artérielle, vaisseaux sanguins, sang et molécules du sang qui régulent le rythme cardiaque.

Un sang plus épais que la normale peut être causé par des molécules qui poussent le cœur à générer une certaine pression dans les vaisseaux sanguins, de sorte que les débris cellulaires après l’exercice peuvent se faufiler dans les vaisseaux sanguins. On pourrait dire que plus les déchets et les aliments sont dilués et solubles dans le plasma sanguin, moins il y aura de molécules dans le sang qui facilitent les battements à haute pression.

Une mauvaise digestion des aliments dans les cellules pourrait être causée par une mauvaise synchronisation des gènes, qui ne se diluent pas suffisamment. Souvent, à mesure que nous vieillissons, de petites séquences de virus asymptomatiques se perdent lors de la mitose, comme un virus de la famille des champignons, qui enrichit les cellules de gènes favorisant la dissolution des aliments.

Cet effet dans l’atmosphère en été peut créer une brume plus diluée et infime et peut être un symptôme d’une bonne tension artérielle qui favorise également grandement la récupération musculaire, mais il pourrait générer une chaleur défavorable aux virus de la famille des champignons.

Une mauvaise récupération musculaire ou une récupération prolongée, due à des restes minéraux dans les cellules, peut être due au fait que les vaisseaux ont besoin de beaucoup se dilater et nécessitent une pression artérielle importante.

Par exemple, lorsque nous sortons à vélo pour faire du sport, les premiers partiels peuvent donner lieu à de bonnes performances et à une fréquence cardiaque faible, mais avec le temps, il peut arriver que la même performance provoque jusqu’à dix battements par minute supplémentaires et un rythme cardiaque très épais. sensation physique ou avec une mauvaise clarté cérébrale et une sensation d’endormissement due à un sang épais et à des protéines qui augmentent la tension artérielle de dix battements supplémentaires par minute.

Lors d’une crise cardiaque, il peut arriver que des substances ou certains médicaments, en cas d’abus, dissolvent ces protéines de l’influx cardiaque dans le sang, provoquant l’accélération ou le processus de dissolution de ces protéines et provoquant à leur tour une accélération soudaine du muscle cardiaque. À de nombreuses impulsions, certaines cellules, en raison de l’action de gènes et d’une proportion plus élevée d’oxygène en peu de temps, gonflent tellement que cela peut provoquer un accident vasculaire cérébral, par exemple en tuant la cellule en raison d’un gonflement ou d’un gonflement excessif, ce qui c’est pourquoi il est important que ces protéines soient stables et aient un effet à long terme afin que la fréquence cardiaque soit optimale.

Ces protéines cardiaques dont je parle dans cet article sont les protéines que contiennent les globules rouges et leur constitution peut être due à des propriétés physiques ou à des performances physiques et à des propriétés de l’alimentation et une arythmie n’indique pas un danger, mais plutôt que le danger est dans Le globule rouge libère de l’oxygène soudainement ou très rapidement, mais cela dépend des protéines qu’il contient.

Les globules rouges se nourrissent de protéines ou réagissent avec des protéines présentes dans le plasma sanguin et selon le cycle d’activité et pourraient se nourrir ou réagir avec des protéines ou d’autres protéines, par exemple. Si nous avons un cycle où nous dormons et nous levons toujours à la même heure, cela pourrait conduire à de meilleures performances physiques le matin et l’après-midi, les globules rouges se nourrissent de protéines ou réagissent avec des protéines du plasma sanguin qui retiennent plus d’oxygène. et épaissir le sang, pour mieux dormir. Changer cette habitude de dormir, dormir plus tard ou se coucher plus tard, peut avoir des conséquences sur la façon dont les globules rouges se nourrissent.

Une autre chose à garder à l’esprit, ce sont aussi des mélanocytes et leur activité excessive peut provoquer la dissolution des protéines qui assurent la stabilité cardiaque, provoquant une gêne cardiaque due à une trop forte dilution du plasma sanguin et pour résoudre ce problème, il est nécessaire qu’elles se synchronisent bien avec ces cœurs. les protéines et l’activité des mélanocytes diminuent lorsque le sang est très dilué et cet effet pourrait provoquer un refroidissement atmosphérique.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *